Accueil > Documentation > Maladies > Bovins > BVD

BVD

En bref

Espèces infectées Bovins
Symptômes Infecté Transitoire (IT) : Syndrome grippal, repeat breeding, avortements, veaux malformés
Veaux infectés permanents immunotolérants (IPI) : veaux chétifs, veaux hirsurtes, microphtalmie, syndrome hémorragique, retard de croissance
Transmission Voie respiratoire par contact rapproché (écoulements oro-nasaux, fécès, urine, sécrétions génitales, sang, lait, sperme)
Transmission transplacentaire au fœtus
Impact Economique : baisse fécondité , avortement, naissance de veaux IPI, pathologies associées à l’immunodépression
Situation épidémiologique Maladie endémique en France
Catégorie 2

Quelles sont les manifestations cliniques de cette maladie ?

Il existe deux formes de la maladie chez les bovins

Lorsque le virus infecte l’animal adulte les signes cliniques sont souvent discrets avec quelquefois une hyperthermie et une diarrhée pouvant être plus grave chez de jeunes bovins, avec parfois des pathologies associées liées aux effets immunosuppresseurs du virus . Dans ce cadre là l’animal est dit « Infecté Transitoire (IT) ». Le bovin IT va excréter le virus et donc être contaminant pendant une quinzaine à 21 jours, puis il va éliminer le virus grâce aux anticorps qu’il aura produits. Ces anticorps vont être détectables chez l’animal pendant plusieurs années.

Lorsque le virus infecte une vache gestante, la vache va se comporter comme une « IT » mais le virus va aussi infecter son fœtus. C’est précisément cette étape qui donne à cette maladie toute son importance épidémiologique. Suivant le stade de gestation auquel a lieu cette infection fœtale, le fœtus va réagir différemment.
Si l’infection fœtale a lieu avant 40 jours de gestation, elle provoque un avortement embryonnaire
Si l’infection a lieu entre 40 et 120 jours de gestation, stade auquel le système immunitaire du fœtus n’est pas encore organisé, le fœtus va considérer le virus comme sa propre matière et va devenir « Infecté Permanent Immunotolérent (IPI) ». Il pourra présenter des anomalies physiques ou fonctionnelles.
Si l’infection a lieu après 120 jours de gestation, le fœtus se comporte comme un IT (infecté transitoire).
L’infection fœtale peut entrainer des anomalies physiques ou fonctionnelles (veau hirsute, problème de comportement, troubles de la vue, poids de naissance anormalement faible…) jusqu’à 150j de gestation.
Ce risque d’anomalie est moindre quand l’infection a lieu dans le dernier tiers de gestation.

Après la naissance le veau IPI va excréter toute sa vie une quantité de virus importante. L’IPI est un animal immunodéprimé ayant souvent des retards de croissance importants. Il ne fabrique pas d’anticorps contre le virus. Les signes de la maladie se déclarent généralement avant l’âge de 2 ans avec une atteinte de toutes les muqueuses entraînant une salivation, une diarrhée, des boiteries (ulcères) et parfois même des saignements cutanés (forme trombocytopénique). L’animal meurt en quelques jours. Néanmoins on rencontre de plus en plus d’animaux IPI qui ne présentent aucun signe et qui vivent parfois normalement pendant plusieurs années.

Quel est l’agent causal ?

La Maladie des muqueuses ou BVD est due à un virus du genre PESTIVIRUS. On rencontre cette maladie partout en Europe. Le virus de la BVD est très voisin du virus de la BORDER chez les brebis et du virus de la PESTE PORCINE CLASSIQUE chez les porcs.

Comment la maladie est elle diagnostiquée ?

La maladie peut être diagnostiquée sur la base des signes cliniques, lorsque le taux de fécondité est mauvais, lors d’avortement ou lors de naissance de veaux présentant des malformations ou un retard de croissance.
Les tests biologiques utilisés sont la sérologie sur le sang ou le lait. La recherche virale par antigènemie sur le sang, et la recherche virale par PCR sur le sang ou la rate.
Les profils de résultats sérologiques et virologiques sont présentés dans le schéma en annexe (lien).

Comment la maladie se propage-t-elle ?

Le virus se transmet principalement par voie respiratoire, par contact rapproché. Les animaux excréteurs sont les infectées transitoire et les animaux IPI qui sont capables d’excréter de grandes quantités de virus. Les principales matières contenant les virus sont : les sécrétions oro-nasales, les fécès, les sécrétions génitales et le sperme.
La contamination de la vache au taureau et du taureau à la vache par la saillie est également possible.
La maladie se propage également de manière verticale par voie transplacentaire et peut donner naissance à des veaux IPI.

Quels sont les risques de santé publique liés à cette maladie ?

Néant, le virus du BVD ne se transmet pas à l’homme

Que fait-on pour prévenir et contrôler la maladie ?

Lorsqu’un troupeau est touché par le BVD, le plan de lutte consiste à la recherche des animaux IPI présents et à venir, et la mise en place d’une vaccination sur le troupeau pendant 3 à 5 années.

Il existe un référentiel technique validé par l’ACERCA pouvant apporter une garantie NON IPI sur un animal ou un lot d’animaux destinés à la vente.